LA LETTRE DU GOUVERNEUR DISTRICT 1780

lundi 1 août 2016

Chères amies, Chers amis bonjour,

Le mois d’août est habituellement le mois de l’effectif pour le Rotary. Cette question revêt pour notre District un caractère particulier : il ne faut pas se cacher des difficultés, mais le nombre de membres dans nos clubs ne cesse de diminuer même si quelques-uns arrivent à se maintenir à niveau constant. Or la force et l’efficacité de nos actions sont largement dépendantes du grand nombre de personnes impliquées. Si le Rotary arrive à accomplir des actions aussi emblématiques que l’éradication de la poliomyélite c’est bien parce que les membres du Rotary sont nombreux et dans la quasi-totalité des pays du monde. Parfois le Rotarien dans son club ne perçoit pas cette dimension : il a conscience de faire des actions valorisantes, et c’est vrai si petite soit-elle la moindre action fut-elle locale est méritoire, mais le fait de pouvoir décupler le dynamisme au niveau mondial permet d’accomplir des prouesses.

Si nous revenons à ce qui se passe au sein d’un club, le fait d’être plus nombreux permet de se répartir les tâches : chacun en fera moins et cependant le groupe en fera plus. Plus nous serons plus notre réseau de relations sera étendu, et plus notre capacité d’interventions sera accru.

Et puis ne nous cachons pas la vérité : plus nous sommes, plus nos moyens financiers sont importants. Pour le District, dont le rôle principal est d’aider les clubs, c’est essentiel.

Alors, je le demande personnellement à chacun d’entre vous, soyez sensibilisés à détecter de potentiels nouveaux Rotariens ou nouvelles Rotariennes. Il ne s’agit pas de « faire du chiffre », il faut d’abord détecter la personne qui semble avoir l’esprit rotarien et partager les valeurs rotariennes. Rien n’est plus décourageant que de voir un nouveau Rotarien quitter le Rotary après quelques mois voire quelques semaines. S’il part c’est soit qu’il n’aura pas trouvé au sein du Rotary ce qui correspond à sa personnalité, soit, et c’est peut-être pire, parce qu’on n’aura pas su l’intéresser. Et s’il part il y a de grands risques qu’il diffuse un message négatif sur le Rotary.

Je ne veux pas être un donneur de leçons, je veux simplement expliquer pourquoi il est important que nous soyons nombreux. Et je suis sûr que chacun fera de son mieux dans ce but. C’est pour cela que je vous remercie chaleureusement.

Et pour finir : « Si tous tiraient dans la même direction, le monde basculerait ». Humour Yiddish
Jacques CYMBALISTA
Gouverneur 2016-2017